Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Sur la route

michella-cruz.jpg

Ce dimanche là, comme souvent, Pedro remplaçait son oncle à la station service. Faut dire que dans ce coin là, le dimanche il ne se passe pas grand chose. Mais Pedro aimait cela, rester des heures à rêver, à somnoler parfois. Puis il y avait toujours le dernier numéro de ce mensuel de charme que son oncle rangeait dans le tiroir du vieux bureau métallique. Des femmes nues, ou presque, aux formes généreuses et aux longues chevelures péroxydées...

Et il y a eu cette Maverick Grabber, rouge et rutilante qui est arrivée à la pompe. Pedro n'en croyait pas ses yeux. Le temps de sortir de son émerveillement, le conducteur l'attendait, appuyé sur la portière, les mains dans les poches. Il s'est précipité, autant pour voir de près le bolide que pour faire le travaille qu'on attendait de lui. Mais arrivé à la pompe, alors qu'il allait lancer un distrait " 'jour M'sieur" les yeux rivés sur la Ford, il est resté la bouche ouverte, bêtement, découvrant que le conducteur était une conductrice... Elle avait tellement d'allure... Elle lui a sourit, demandé le plein et pendant que Pedro accrochait le pistolet de la pompe au réservoir, elle a fait quelques pas vers la station. Un peu à la dérobée, il la détaillait, fasciné. Malgré ses vêtements masculins il lui trouvait un charme étonnant. Elle portait des bijoux discrets, avec classe et marchait en se déhanchant un peu, la tête haute. Ses cheveux brillaient au soleil et bougeaient avec souplesse lorsqu' elle tournait brusquement sur elle même. D'une main fine elle replaçait alors une mèche derrière l'oreille et caressait sa nuque où les cheveux étaient rasés...

Le pistolet de la pompe a claqué pendant que Pedro essuyait le pare brise encore propre avec son chiffon sale. Elle est remonté à bord. Pedro s'est empressé de raccrocher le pistolet et s'est approché de la portière. Il a pris le billet qu'elle tendait en lui souriant. Il y avait de la monnaie à rendre mais Pedro restait planté là, enivré par le parfum raffiné qui flottait autour d'elle... Le V8 a rugit et sans attendre, le bolide rouge a foncé, laissant Pedro dans un nuage de poussière, son billet à la main... Des idées folles plein la tête, pour occuper le reste de son dimanche...

Photo: Michella Cruz

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Flo 14/08/2011 16:32


Comme quoi , on peut faire de trés belle rencontre a la pompe !! : D


jeaneg 14/08/2011 18:13



C'est bien connu!