Sorcière de la nuit

Publié le 19 Mai 2011

Soviet_Aviatrice_18.jpg

Encore une petite dose d'héroïne? Celle-ci s'appelait Natalya Meklin. Elle n'est peut être pas la plus connues de aviatrices soviétiques. Tout le monde connait Lidya " Lili" Litvak, la rose de Stalingrad, titulaire de 12 victoires aériennes, abattue le 1er août 1943 à l'âge de 22 ans au dessus du front d'Ukraine. Elles furent nombreuses dans cette guerre à perdre la vie...

Natalya survécut.

"Héros de l'Union Soviétique", c'est le titre, elle mourut en 2005. Elle avait fait partie de ces "Nachthexen" comme les baptisèrent les fantassins allemands qu'elles finirent par terroriser. 

Est ce que c'est plus dur d'être une héroïne quand on ne meurt pas à la guerre? La légende n'est plus la même. Mais le courage, lui, était identique. Ce n'est que le traitement du symbole qui après coup fera la différence...

Elles n'avaient pas 20 ans et sans doute que Natalya qui leur survécut a perpétué ainsi leur sourire et leur fierté.

Je ne résiste pas à l'anecdote. Les pilotes féminins, en ce début de la guerre en URSS, furent envoyées en formation à Engels au bord de la Volga. 4 jours après son arrivée, le nouveau commandant du Centre d'Instruction signe la circulaire suivante:

 " 10ème Armée Aérienne

Acamdémie Militaire de l'Air 

Centre d'Instruction aérienne Féminin

Instruction n°3

Objet: Coupe de cheveux

Il est rappelé au personnel féminin des Forces Armées Aériennes soviétiques, que le port des cheveux longs est incompatible avec la sécurité, l'hygiène et la discipline des Armées

Les stagiaires féminins incorporés depuis le 5 novembre 1941 doivent en particulier être pénétrés de l'idée qu'elles sont désormais des soldats et non des vedettes de cinéma.

Il est rappelé également qu'un coiffeur réglementaire officie au bâtiment C du quartier, les lundi, mercredi et vendredi.

Les stagiaires peuvent toutefois, si telle est leur préférence, procéder elles mêmes à la coupe de leurs cheveux.

En tout état de cause, la longueur des cheveux ne saurait excéder cinq centimétres de long.

                                                Fait à Engels, le 14 novembre 1941

Signé: Krystov, commandant."

 

Courage...Et abnégation

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :