Sans comprendre

Publié le 4 Décembre 2010

frejabeauty10.jpgPourquoi n'as tu jamais appris à te taire... Pour écouter, ou juste entendre ces mots que je voulais te dire...


Après les trois points de suspension une tache ronde a dilué l'encre bleue. Il a cru que c'était elle, en écrivant. Mais son doigt passé sur l'écriture a fait une trainée bleue, plus claire. Il a reniflé, c'est dit à lui même que c'était bien stupide de pleurer... Il a relevé la tête, perdant son regard à travers la grande baie. Seul. 

Pourtant en fermant les yeux il la revoit , la respire, retrouve la couleur exacte de ses cheveux, courts, si courts qui lui allaient tellement bien, soulignant ses épaules nues qui émergeaient du fourreau rouge... Le grain de sa peau, son parfum, son corps d'éphèbe. Son esprit pétillant, parfois, ses machoires serrées aussi...

Au bout de son bras, la main à froissé la lettre à l'encre bleue, tâchée d'une larme.

 

 

Photo: Freja Beha Erichsen par Paolo Roversi

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bizzie 06/12/2010 09:14


Rhala,la! Comme le temps est à la pluie, tout grisouille...ton texte est tout tristoune...ça m'donne envie d'retourner sous ma couette, mua...au chaud.


jeaneg 06/12/2010 09:28



C'est la vie qu'est comme ça Delf. Les histoires tristes ont toujours plus de puissance que les heureuses



Eric 05/12/2010 09:28


Magnifique blog ♥♥♥


jeaneg 05/12/2010 10:19



Merci, c'est apprécié de la part d'un photographe de talent.