Sa chemise d'homme

Publié le 24 Mai 2013

valentin-Kopalov.jpg

Cette émotion... il n'avait pas beaucoup d'effort à faire pour se laisser prendre à ce jeu trouble, dans ce contre-jour où il ne pouvait que deviner les ombres, elle l'emportait, tellement, mais tellement loin...

Le noir charnel que le blanc de sa chemise éclairait comme un halo. Elle avait une allure terrible lorsqu'elle piquait dans son dressing, un vêtement, un accessoire. Il suffisait d'un rien. Dans le tissu de coton blanc son corps se faufilait, sa façon à elle de se glisser dans sa peau. Ces courbes, ces lignes sombres, malgré l'ombre aucun détail n'échappait à sa mémoire. Elle était nue et sans vraiment le voir son regard allait de son sexe au buisson parfaitement taillé à ses hanches, au creu de ses reins, son ventre plat, ses seins délicatement déssinés, sa gorge généreuse et son visage... Elle devait sourire. Ses cheveux courts dans la transparence livraient quelques nuances de leur teinte boisée et la longue mèche pendait comme sa tête s'inclinait un peu, contrebalançant l'autre côté qu'il savait presque tondu.

Ses bras paraissaient si fins à travers les manches boutonnées et les épaules du vêtement étaient si mal remplies, qu'elle était comme une enfant, dissimulée en lui. Et il y avait un trouble étrange à la dépouiller de ses propres habits, comme si elle avait cherché à être lui, fusionnant autant qu'elle le pouvait son image à la sienne. Elle ne se travestissait pas, elle était lui et lui se sentait elle. A mesure que la distance réduisait entre eux il découvrait chaque détail et son parfum l'envoutait davantage, jusqu'à ce qu'elle l'enveloppe du voile de coton blanc et colle son corps tiède contre le sien, adorable jumeau.

 

Photo: Valentin Kopalov

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Eugénie-Héloïse 25/05/2013 13:21

Très beau texe ! (en me vantant un peu, je pourrais même écrire "on dirait qu'il a été écrit tout spécialement pour moi !)
Ca donne des idées tout ça !
Ah, piquer dans les dressing de ces Messieurs... De mon côté, ce sont les cravates de Papa qui y passent depuis quelques années (mais il ne le sait pas ...). Mais les chemises, tout de même...

jeaneg 25/05/2013 13:47



Sexy EH!