Rêverie

Publié le 8 Janvier 2012

tumblr lum5ucxzNC1qexu9to1 1280

 

 

 

 

... Ainsi s’en vont mes jours. Assis au bord des ondes,
Je contemple la mer dont les houles profondes
Ne s’arrêtent jamais, tumultueux troupeaux
Bondissant jour et nuit sans halte et sans repos ;
Et nous nous regardons, moi rêveur, elle énorme ;
Elle attend que je pleure et j’attends qu’elle dorme.

Jersey, 18 septembre 1854.

 

 

 

 

"Les quatre vents de l'esprit" Extrait- V.Hugo

 

Photo: Boo George

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :