Requiem

Publié le 24 Mai 2011

linda

C'est fini, vois-tu, je ne t'aime plus. Tu as tellement joué avec mon coeur qu'aujourd'hui il est devenu sec comme un sarment de vigne. J'ai pleuré des nuits et des nuits, loin de tous, dans l'ombre, en pensant aux jours clairs et joyeux, en pensant aussi que tout cela était absurde. Pourtant je t'ai gardé dans mon coeur, longtemps encore, en songeant aux petits joyaux qui désormais étaient nos seuls liens. Beaucoup de temps est passé, les enfants ont grandies, les voici jeunes femmes, qui s'éloignent un peu. Et toi tu grinces à présent, sentant la rente s'épuiser. Dans le désespoir tu deviens grottesque et pitoyable et je m'aperçois d'un seul coup à quel point je te hais. Peut être autant que je t'ai aimée.

 

Photo: Linda Evangelista par S. Meisel

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :