Qu'en dira-t-on?

Publié le 29 Mars 2011

kirsten berlie-copie-1

Les cartes nous arrivent en main et la partie commence. Il ne faut rien montrer, pas d'émotion, donner le change. Et puis on finit par se persuader que cette paire finira par valoir une Royal Flush... Lola sait depuis longtemps que son jeu est "pourri". Elle a bien tenté d'en vouloir à quelqu'un, Dieu, son père, sa mère, elle même. Quand ses copines commençaient à découvrir leurs "formes", elle ne devinait rien. Les hanches étroites, la poitrine plate, même les traits de son visage la désespéraient. Jusqu'au jour où elle s'est rendu compte que son désespoir était plutôt celui des autres. D'accord elle avait un corps de garçon, mais elle se sentait garçon au fond. Elle avait envie d'aimer les filles, elle avait surtout envie d'être aimée, telle qu'elle est. Il fallait inventer, il fallait créer. Trouver un style, mettre tout ça en adéquation. Etre plus forte que tout le monde, enfin, que tout ceux qui pensent que la vie est simple pour eux. Son frère s'est marré quand elle s'est coupé les cheveux, bien tondu au dessus des oreilles avec cette longue mèche de sa blondeur naturelle. Mais tout les autres ont été subjugués par sa beauté devenue androgyne. Elle même a finit par se plaire. D'un coup, sa misérable paire valait bien plus dans son jeu. Au fur et à mesure qu'elle laissait le poid du qu'en dira-t-on aux esprits étroits, elle gagnait l'assurance de posséder une quinte... " Au poker, l'important ce ne sont pas les cartes, mais ce que vous en faites!" Comme disait l'autre...

 

Photo: Kirsten Berlie

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :