Presque toi...

Publié le 6 Février 2013

J.Borodina

J'ai fermé les yeux et presque aussitôt je t'ai senti près de moi. Il y avait ton souffle sur ma gorge et je ressentais la chaleur de ton corps m'envelopper. Ne rien faire, surtout ne pas bouger... Et tes doigts caressaient mon cou, glissaient vers ma nuque, effleurant à peine ma peau. Un baiser fit trébucher ma respiration et mon coeur accéléra de peur que l'oxygène ne lui manqua...

Mais l'égrégore s'évanoui et de cette émotion il ne reste qu'une larme, échappée des paupières closes. L'amour est une folie qui mériterai bien qu'on nous enferme. Ce mal nous fait du bien avant de montrer sa vraie nature et de nous faire souffrir. J'en vois qui s'aiment là encore. Elle s'abandonne à ses caresses, elle le laisse ébouriffer ses cheveux courts et mordre sa chair... C'est presque nous...

L'alcool me brûle mais il attise cette petite braise qui toujours me tient en vie, si douloureuse sans toi. Encore une gorgée et je confond la chaleur de nos deux corps, nos souffles qui se mélangent. Je te sens et frissonne quand tes doigts frôlent mes seins, apaisent mon ventre, excitent ma chair...

Il faut fermer les yeux et s'endormir... pour ne plus souffrir.

 

Photo: J.Borodina

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article

Fabymary POPPINS 06/02/2013 17:51

que d'émotions et la photo est belle, merci

jeaneg 06/02/2013 18:19







lemodrop 06/02/2013 17:08

Chouette, j'ai eu aujourd'hui l'occasion de découvrir le terme d'"égrégore"! ;) Encore un joli moment d'émotion!

jeaneg 06/02/2013 17:17



Et je crois savoir que tu n'es pas la seule