Presque rien

Publié le 29 Avril 2013

554766_10151624417482718_188814212_n.jpg

Ahlala quelle histoire! Tout le monde s'y est mis. Chacun avait une opinion à donner. La mère en avait encore les yeux humides. Elle n'a pas cessé d'évoquer les souvenirs de l'enfance, les compliments que tout le monde faisait en voyant les jolies boucles brunes... Le père grommelait, disait que c'était dommage, que sans doute il ne la reconnaîtrait plus.... Et lui, le presque fiancé, qui s'est montré sous un jour étrange, déclarant comme une évidence que les femmes devaient avoir les cheveux longs et qu'en les coupant elle ressemblerait certainement à un "mec". En dernier recours il l'a même sommée de renoncer sans quoi...

Évidemment, tout ça, ça fait réfléchir... Elle s'est dit qu'elle pouvait sûrement comprendre les larmes de sa mère mais que finalement en regrettant ses cheveux longs c'est surtout la petite fille qu'elle voyait lui échapper qui la rendait malheureuse. 

Pendant qu'elle sentait physiquement sa tête s'alléger, que les ciseaux claquaient frénétiquement sur sa nuque et que quelques mèches venaient choir sous son regard, un sourire naissait sur ses lèvres et son coeur, un peu affolé au début, était gonflé de fierté. 

La discussion avait été consternante avec celui qui ce soir là était devenu l"ex" petit ami. Autant d'obscurantisme dans un esprit si jeune avait de quoi effrayer. Pour finir elle l'avait entendu parler d'elle comme si son rôle n'avait été que d'être un objet de valeur assurant de ses qualités de séducteur, tout comme sa grosse voiture qui pouvait donner une idée de sa réussite financière. 

Quelle histoire en effet! Avec presque rien, quelques centimètres de cheveux, elle avait fait un bon magnifique dans sa propre vie, révélant autour d'elle les vraies natures, égoïstes et possessives. Elle se découvrait une nouvelle allure, se voyait différente et admirée dans d'autres regards. Mais aussi comme une rescapée qui venait d'échapper à un monde un peu trop étriqué.

Ce n'était pourtant presque rien...

 

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article

Fabymary POPPINS 29/04/2013 16:50

en effet ce n'est pas qu'une histoire de quelques mèches coupées mais bien plus et demain, j'ai RV avec ma coiffeuse, clic clac!!!!

jeaneg 29/04/2013 16:55



Clic clac!



caro 29/04/2013 14:28

Exactement. Comme si on appartenait à notre entourage. Qu'il faille toujours rester 'tel quel', c'est fou non :)

jeaneg 29/04/2013 15:29



Mais oui c'est fou!



Kristinn 29/04/2013 12:30

Et tu as sans doute, peut-être même, "presque" raison !! ;))

jeaneg 29/04/2013 13:23



Que presque?