Poussière d'or

Publié le 2 Mars 2010

2842747077_4f1cf1ccd5_o.jpg
C'est la première chose qu'il a vu d'elle. Il a pensé à Maureen O'Hara et son tempérament de feu. Il devint John Wayne, l'homme tranquille, et il la séduite. Sa chevelure flamboyante avait des reflets de cuivre et d'ocre et derrière ses lunettes son visage souriant était tacheté d'or. Il n'a pas résisté, elle non plus. Sa peau claire faisait ressortir le rouge de ses lèvres et il aurait pu mourir en se noyant dans ses yeux verts.
C'est plus tard, qu'un jour elle a taillé ses cheveux, si courts que sa nuque blanche lui est apparue fragile comme une porcelaine précieuse. Il a eu un regret, d'abord, puis il a glissé ses doigts dans les mèches courtes de cette petite tête nouvelle. Il a découvert les courbes de l'implantation, dessinant cette accolade dont la pointe l'a ému. Elle était la même, avec ses poussières de soleil, comme une pluie d'or jetée sur elle. Sa chevelure ne cascadait plus sur ses épaules et pourtant il la trouvait encore plus femme, plus délicate, plus douce. Elle était elle...

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :