Petite madeleine

Publié le 20 Octobre 2010

SE.jpg

  Les images reviennent souvent, toujours en noir et blanc, comme de petits flashes. Des images ensoleillées avec parfois des détails très précis. En traversant le parc tout à l'heure, il a croisé cette jolie femme. Et puis, lorsqu'elle l'a dépassé, il a remarqué cette coiffure si courte, cette nuque si fine et subitement, comme l'odeur d'une petite madeleine de Proust, le souvenir lui est revenu, de cette fille de son adolescence qu'il avait tant aimé. Son prénom même avait cette androgynie qu'il le faisait vibrer. Dominique, adorable garçon manqué, petite parisienne venue perdue dans cette province. Elle portait des Levi's et des Clark, les cheveux un peu dans les yeux mais la nuque toujours rasée. Il la revoit, comme hier et son coeur s'attendri. Cette nuque creusée entre les deux tendons, couverte de cette moquette de cheveux bruns taillés si court, qui captait son attention à l'heure de Pythagore et du carré de l'hypoténuse...

Les feuilles tombent dans le parc, virvoletant à travers les rayons tièdes du soleil d'automne. Au bout de l'allée la jeune femme a retrouvé son amoureux, qui savourant son bonheur, caresse sa jolie nuque en l'embrassant.

 

Photo: Stephen Edwards

 

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :