Petite fleur

Publié le 4 Décembre 2013

tumblr_mx1ixjtaOe1qex3fbo1_1280.png.jpg

Un jour elle a finit par être en paix avec elle même. C'est arrivé un matin, comme au lendemain d'une tempête. Une tempête qui aurait durée des années tout de même...

Est ce que c'est sa faute à elle si son corps est celui d'un éphèbe, si son front large et sa machoire carrée provoquent la confusion dans l'esprit des gens qui n'en ont pas?

Seulement voilà, depuis tout ce temps elle s'est laissé enfermer dans cette image de "garçon manqué", de chic fille aux allures de "tomboy", sportive, dégourdie, indépendante. Tellement que son entourage ne sait plus faire la différence entre pote et amie...

Elle a bien tenté de changer cette image, vêtements chics, coiffure soignée, avoir les cheveux longs devenait presque une nécessité. Mais pas un seul de celles et ceux qui croyaient la connaître ne l'a reconnue...

Prisonnière, elle s'est refermée, comme une fleur de liseron, sauvage. La tempête était dans son crâne, la colère, la révolte, contre qui, contre quoi... le savait-elle elle même? C'est finalement l'indifférence qui pris le meilleur. A quoi bon lutter. Personne ne comprendrait sa passion pour la mode, son goût pour la déco, ses envies de femme moderne, ses rêves et ses désirs.

Mais le liseron sauvage était plutôt un bouton de dahlia, délicat et cultivé, qui avait besoin d'un riche terreau et d'attention. Il lui suffisait de l'admettre et doucement la tempête s'est apaisée.

Ce jour là, elle a coupé ses cheveux trop longs. Elle s'est trouvée en harmonie. Elle s'est aimée androgyne. Ce qui la blessait avant était devenu son arme la plus efficace. Fini le "tomboy". Elle était femme aux cheveux courts. Intrépide, sportive, indépendante, toujours...

...mais belle et sereine.

 

Photo: Alique

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article