Passage à table - un café, l'addition

Publié le 14 Février 2012

ronja-furrer.jpg

Ces femmes androgynes il me les fallait " garçons manqués", mêlant une fragilité physique à un caractère de guerrier. Pas toujours évident... Par ailleurs il y avait ce fétichisme des cheveux courts, ce détail qui pouvait me bouleverser à tout instant, un mot une phrase, un geste. Bref! Cette période où chacun cherche sa chacune a été compliquée et douloureuse. 

Pendant que ma mère, inconsciente du trouble qu'elle avait immiscé dans ma construction psycho-sexuelle bien des années auparavant, s'apprêtait à signer un contrat mirobolant de danseuse orientale avec un cabaret cairote pour touristes indifférents aux pyramides, je parcourais le monde. Des expériences merveilleuses au gré des ethnies rencontrées, une black façon Grace Jones, une amérindienne genre Pocahontas, une indonésienne à la coupe carrée, une allemande à la brosse blonde...

Malgré toute cette richesse, un jour vint où je tombais nez à nez avec celle avec laquelle j'allais assouvir mon plus bas instinct d'humain: me reproduire. Cependant, au lieu du mini-moi attendu, la progéniture fut féminine et je l'abandonnais sur le champs. Un acte qui me procura moins de honte que d'avouer que j'étais le frère d'un cardinal jeté dans un cul de basse fosse au Vatican pour abus de bien sociaux.

Aujourd'hui débarrassé de toutes mes inhibitions, je me penche sur ma vie passée, sentant le froid du caveau de famille me lécher les épaules et je me dis que j'ai quand même perdu pas mal de temps à tourner autour du pot, alors que, je m'en rend compte, il aurait suffit d'être juste soi même, assumant ses goûts et revendiquant ses choix pour profiter davantage de ma vie d'amoureux incurable des femmes aux cheveux courts. 

 

Modèle Ronja Furrer

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Charles 17/02/2012 01:28

Bonjour,
Je suis un fan silencieux qui brise son silence. :)
J'ai aussi cette passion, ce truc, ce fétichisme.
Ça me fait beaucoup de bien ce partage que vous faites.
J'ai tellement essayé de m'en débarasser pour finalement juste apprendre à vivre avec... Et vos 'confessions' sont très inspirantes. Mais je dois avouer que les photos que je vois ici le sont
encore plus !! Merci pour le bon mojo

jeaneg 17/02/2012 07:39



J'avais pas idée de faire oeuvre thérapeutique, mais si ça fait du bien alors c'est bon pour mon karma ;)


 



Soltrail 15/02/2012 17:23

j'aime beaucoup le journal intime, on dirait du Corto Maltese façon Jeaneg, des rencontres, des voyages à travers le monde en quête de cette nuque improbable.

jeaneg 15/02/2012 17:31



Humm! C'est flatteur