Partir

Publié le 20 Mars 2011

Ozgur.jpg

Presque midi. Elle est seule sur le quai. Ca sent le caoutchouc et la graisse. L'urine aussi. Elle s'en moque, dans quelques heures elle sera loin. Elle est en route pour accomplir sa vie et elle sait que sa vie n'est pas ici.

Partir voilà bien un mot qu'elle voudrait maudire. Mais finalement il résume à lui seul son existence. A la fois synonyme d'abandon et de renaissance, de commencement et de fin. C'est comme si ce mot était le premier de son vocabulaire, enfant déracinée par la guerre, réfugiée de camps en camps dans les collines albanaises. Adsolescente abandonnée par son père malgré son amour, toujours loin et distrait. Partir, elle en connait tous les sens. Aujourd'hui c'est elle qui décide de celui qu'il faut lui donner. On pourrait la croire triste, seule sur ce quai d'une gare perdue. Elle ne l'est pas. Elle sait qu'elle ne sera jamais vraiment quelque part, juste le vague sentiment d'être "de" quelque part, mais toujours prête pour ailleurs. Elle y trouve sa force

 

Photo: Ozgur Biber

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :