P'tite tête

Publié le 17 Novembre 2011

Emily-Yomtobiam.jpg

Rien ne me ravi autant que cette tendance qu'ont certaines (jolies) femmes à se donner des allures de collégien, le visage facilement envahi par une longue mèche que l'on tente de chasser sur le côté, une masse de cheveux qui donne du volume sur le sommet, mais la nuque et le tour d'oreille savament dégradés, presque à l'extrême, tondus comme l'étaient les garçons des années 50. 

S'offre alors le spectacle merveilleux d'une nuque juvénile, fine et fragile qui ne m'inspire que tendresse et sensualité. Cette colonne de la chair la plus douce qui émerge du col d'un chemisier tout aussi délicat, où la chevelure est ciselée comme une orfèvrerie dessinant monts et vaux de ce relief humain. Apparaîssent alors, coeurs, acolades, M et W ou la simple pointe naturelle presque effacée par l'art du coiffeur...

La texture du cheveux prend un air de pelage soyeux où les doigts meurent d'envie de fourrager, le très court menant à la masse plus longue qui peut encore se balancer, d'un côté ou de l'autre du visage d'un geste faussement négligé mais pourtant savament étudié. 

Les oreilles dégagées donnent enfin cette silhouette de petite tête qui m'attendri. Non pas le "Eh! P'tite tête" gouailleur et condescendant, mais plutôt le "p'tite tête" d'une jolie môme, qu'y est toute nue sous son pull, y a la rue qu'est maboule...

De quoi faire chavirer mon coeur pour un petit plaisir que m'offre le quotidien. J'adore...

 

Modèle: Emily Yomtobian

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :