Omelede au champon?

Publié le 26 Novembre 2009

J'étais un peu anxieux ce matin en me rendant à ma consultation. La semaine avait été chargée et les dernières révélations de Frida m'avaient un peu destabilisé. Admettre que je ne voyais bien que les femmes aux cheveux courts me faisait tellement mal aux saccoches que je cherchais par tous les moyens une riposte aussi cinglante que possible...
Moi- " Dok, j'ai bien réfléchi à votre théorie. Essayer de me faire croire que le simple fait de vous couper les cheveux pouvait révéler une tendance monomaniaque chez moi, et que si vous ne l'aviez pas fait vous seriez toujours invisible à mes yeux...
Ma Psy- Yaaa! z'est douda vait za nein?
Moi- Maaaaaaiiiiiiis pas du tout! Absolument pas....J'avais parfaitement remarqué vos yeux bleus, vos taches de rousseur, votre corps...Euh...Enfin vous n'étiez pas du tout invisible. Simplement, votre coupe de cheveux vous a mise en valeur...
Ma Psy- Ach...Fraiment? En faleur au boint te fous vaire benzer à moi doude la zemaine? Ne mendez bas!
Moi- Non mais sincèrement dok? Est ce que vous pensez que cela fait avancer les choses votre petit numéro de vamp à poil ras?
Ma Psy- Fambeu? N'exachérons rien. Che me zuis kondendée t'une koube te jefeux.
Moi- Oui bon d'accord...Et par ailleurs cela vous va très bien. Mais ne perdons pas de vue que je suis là pour soigner ma construction psychosexuelle un tantinet branlante depuis ma puberté...
Ma Psy- Allons allons mon jeeer. Dout zela n'est bas zi pranlant ke za. Fous aimez les femms aux jefeux kourts? Komme zerdains aiment l'omelede aux champon..
Moi- Ah ben non... Quand même pas...Non

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost 0
Commenter cet article

Lenny 28/11/2009 14:29


Bon disons que je préfère les oeufs brouillés et du jambon San Daniel. Et quand je me régale le palais, je ne suis pas indifférent au plaisir des yeux avec à mes côtés un petit minois craquant...
non, pas sous la dent!


jeaneg 28/11/2009 15:21


Ooooh ben ouiiii!


Lenny 28/11/2009 12:29


Ah oui, j'aime cette idée de "caméléon" :une femme qui change, qui se montre sous différentes facettes, mais qui est toujours la même. La même qui se décline selon les jours. Et être surpris, c'est
un délice. Un visage qui se révèle à chaque fois. C'est le cas ce matin, elle est revenue avec un carré très court dégradé adorable. Mon attente et puis, enfin, son retour et sa présence.
Pas de doute Jeaneg,on aime les femmes!
La psy est une bonne "accoucheuse" de ce qui se cache dans nos âmes...


jeaneg 28/11/2009 13:15


Bien sur Lenny, qu'on aime les femmes....Et surement un peu plus que l'omelette au jambon Rhalala cette Frida!


razémylady 28/11/2009 07:51


Oui, combien de coiffures, combien de couleurs, combien de styles, et pourtant toujours la même âme...


jeaneg 28/11/2009 13:16


Quelle chance!


razémylady 27/11/2009 14:37


C. Lelouch fait dire à l'un des ses personnages : "Quand une femme change de coiffure, c'est qu'elle change d'homme"... combien cela est vrai, mais parfois, un changement de situation, de domicile,
de travail, suffit à motiver un changement de coiffure...
Ce n'est qu'à nous, nous changeons de coiffure et nous sommes une autre, tout en étant la même ;-)


jeaneg 27/11/2009 20:49


Caméléon?


bizzie 27/11/2009 12:20


Derrière ce changement,le mystère...l'inconnu (du choix).Le truc qu'on ne comprend pas tout d'suite,fait qu'assez souvent, on en a "peur".


jeaneg 27/11/2009 13:26


Hélas....