Boucles et volutes

Publié le 12 Avril 2012

3245828350_38a4bc0a81_o.jpg

Ohlala je sais! C'est jamais facile. Les brunes pensent à devenir blondes, celles qui ont les cheveux raides rêvent de boucles souples, les frisées ne s'imaginent pas autrement qu'avec des baguettes de tambours avec lesquelles, fantasment-elles, tout serait possible et donc question cheveux j'en connais peu qui soient vraiment satisfaites. Résignées à la rigueur. Chacune sa croix. Une chose est sûre, c'est qu'il n'existe pas de compromis. Cependant il y a un point de convergence à toutes ces natures de cheveux, c'est le cheveux court. 

Ma voisine qui est bouclée comme un alpaga, se laisse aller à la confidence parfois et se pâme devant la chevelure de Jennifer Aniston qu'elle voit dans son magazine hebdomadaire. Alors que ses boucles brunes, brillantes et soyeuses, j'en suis sûr, feraient rêver plus d'une suédoise. Elle a l'habitude de les couper court, parce que sinon j'te raconte pas la galère précise-t-elle. Je peux imaginer qu'il n'y a rien d'aisé à entretenir une chevelure comme la sienne qui prendrait quelques longueurs, mais pourtant...

Bref! Quoiqu'il en soit, elle a les cheveux courts et lorsque sa réflexion la ramène à son état de "bouclée résignée", elle se trouve des qualités et des avantages que n'ont pas les autres. Comme par exemple ne pas hésiter à tailler elle même, quelques fois, sa chevelure et la nature même des boucles fait que cela donne toujours un résultat parfaitement honorable. Et puis moi je me dit qu'elle aurait tort de camoufler ses épaules menues et sa nuque délicieuse et que l'essentiel se trouve plutôt là.

 

Photo: Clara Zamith - autoportrait 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :