Noooooon! Pas ça!

Publié le 2 Février 2010

TondNoir01Je sais ce que c'est que la peur d'aller chez le coiffeur. On peut dire même que cela à salement amoché ma psychosexualité comme dirait Frida. J'en ai eu tellement peur un moment, que c'est ma mère qui a dut prendre le relais, et du coup je me suis retrouvé chez les poupées Barbies. Et là, patatra, y a eu un chamboultout dans ma libido naissante au point de ne trouver interessantes que les filles à qui on aurait fait subir le même sort que le mien... Enfin c'est une hypothèse hein?
D'autres ont eu moins de chance que moi finalement. Pas moyen pour elles/eux de se livrer aux mains d'un figaro. Et c'est finalement terrible quand on y pense. On peut difficilement vivre sans tailler de temps en temps sa tignasse. Enfin pour un homme. Mais pour une femme qui a le caractère d'une femmes aux cheveux courts? Parce que oui, il y a des femmes-aux-cheveux-courts qui ont les cheveux longs. Si si j'en connais!
Bon enfin reprenons un cas plus simple. Sachant les rapports fusionnels que les femmes peuvent avoir avec leur coiffeur, c'est quand même catastrophique, à chaque fois qu'une envie de changer de tête arrive, de commencer par avoir des sueurs froides juste à l'idée d'être obligé(e) d'aller chez le coiffeur. Et il faudra du temps pour que l'envie soit plus forte que la peur...
Certains en rêvent la nuit. Les psy ont une explication pour ça, mais je crains que cela ne touche que les hommes. Rêver qu'on nous coupe les cheveux serait lié à une symbolique de castration. Ouch! Mais pour une femme alors?
Bon enfin je m'égare. Il y a parfois dans l'esprit cette angoisse d'être "livré(e)" aux mains d'une personne qui est capable de transformer votre physionomie. On voudrait une image bien précise de nous même et on est obligé de passer par un intermédiaire qui n'a pas forcément la même idée que nous. Et ça, c'est terrible!
Alors il y a ceux/celles qui savent et qui font eux/elles mêmes, et souvent avec bonheur. Ceux/celles qui s'en passent, et là, ben .... Ca dépend des jours quoi....Et ceux/celles qui arrivent à surmonter la peur, qui y vont, qui en sortent déçu(e)s et qui patientent en attendant que ça repousse...
Enfin, je noirci le tableau. Il y a aussi ceux/celles qui n'ont pas de problèmes avec ça et pour qui ce serait presque un plaisir. Si si, y en a!

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :