Nomade

Publié le 18 Juin 2014

Rennio-maifredi.jpg

A cet instant il n'y avait que le feulement du 6 cylindres en ligne, ronronnant sous le capot de la Jaguar. Au volant du bolide on imaginait une héroïne d'Hemingway, n'importe laquelle, elles étaient toutes des femmes ambigues et indépendantes, mystérieuses et envoutantes.

Elle avait roulé un train d'enfer jusqu'à la côte, exaltée par tant de liberté. A présent, presque arrivée, elle roulait au pas avant d'atteindre les falaises...

Peut être que, tout comme lady Ashley, elle allait filer le long de cette côte, jusqu'à l'Espagne, Pampelune et ses corridas pour, comme Brett, retrouver son Pedro Romero?

Elle avait retiré son beret et secoué ses cheveux courts d'une main habile. A ce moment elle passa une main sur son cou et l'idée lui vint, comme Catherine Bourne, de poursuivre jusqu'à Biarritz, se mettre en quête d'un bon coiffeur, qui lui ferait une coupe de collégien en lui rasant la nuque...

Les montagnes toutes proches lui rappelèrent Maria et son Robert Jordan, peut être les croiserait-elle à Madrid? Elle les suivrait du regard et peut être que, comme l'avait promis Robert, une fois la guerre finie, il conduirait Maria chez ce coiffeur pour faire couper proprement ses cheveux tondus?

Un sourire lui vint aux lèvres. Elle se sentait toutes ces héroïnes à la fois, tellement libres. Laissant le béret sur la banquette de cuir, elle reprit la route vers le Sud, cheveux au vent.

 

 

Photo: Rennio Maifredi

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost 0
Commenter cet article