Ni vu ni connu

Publié le 21 Juin 2011

kate-cooper.jpg

Parmi les petits agacements qui parfois troublent ma sérénité, il y a cette capacité de certaines à porter le cheveux courts sans jamais sembler n'avoir à faire à un coiffeur. 

Je ne dis pas dans mon entourage, là mon oeil expert ne pourrait pas manquer de remarquer la moindre variation de longueur dans la coupe d'une amie. Et puis certaines coupes ne peuvent pas échapper à ces remarques, en général lorsque la nuque ou les côtés sont taillés très courts. Je me rappelle, enfant, comme j'adorais voir à la fin de l'été, la petite marque pâle que portait la peau là où elle avait été cachée tout au long des vacances par les cheveux plus longs et que le coiffeur venait de mettre à jour par une coupe dite "de la rentrée". C'était bien sûr plus flagrant chez les garçons, mais à cette époque j'ai le souvenir d'une ou deux filles soumises au même régime...

Par contre, pour en revenir à mon agacement, je vois ma boulangère par exemple, les cheveux courts, mais un courts pas franc, pas net, pas "tranché" et pas moyen de distinguer à quel moment elle sort des mains de son coiffeur... Toujours le même volume, toujours les mêmes petites " pattes" arrondies sur la joue, toujours la même petite pointe sur la nuque... Ca m'énerve!

Les vedettes de la télé, je comprend. Avant chaque apparition pratiquement, un coiffeur s'occupe du brushing et du coup de ciseaux nécessaire, si bien qu'on y voit jamais que du feu, mais ma boulangère... Merde! 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :