Nécessité

Publié le 3 Décembre 2012

Freja_Beha_Erichsen-14.jpg

Le petit matin arrivé, ils ont fait l'amour une fois encore, presque avec délicatesse, la tête pleine des fantasmes que la nuit leur avait fabriqué. Les gémissements et les cris, les souffles chauds, les griffures sur la peau, mais les baisers salés aussi, les parfums, les odeurs...

Ils ne voulaient pas en finir. Arc-boutés l'un à l'autre, ils exultaient dans un effort physique où chacun ne cherchait que le plaisir de l'autre. Un râle ultime, puis ils se sont effondrés, terrassés par leur plaisir.

A quoi bon imaginer demain, pourquoi chercher des certitudes? Ils se sont promis la liberté. Il le sait bien, la jalousie est un poison, lent mais mortel, alors pas de promesses, pas de grande déclaration...

A travers ses cheveux courts elle le regarde et son oeil sourit. Il reste son héros, même avec ses tourments d'homme ordinaire. Elle ne dit rien elle non plus, le regarde, l'embrasse puis pose un doigt sur ses lèvres...

 

Photo: Freja Beha Erichsen par Collier Schorr

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :