Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Morphée et la femme nue

Alin-Ciortea.jpg

Elle s'est endormie sur le canapé de velours rouge. Epuisée, encore ruisselante. Elle a la tête sur son bras, respirant sa propre odeur, comme font les enfants pour se rassurer et son corps se soulève doucement trahissant son souffle. A peine ses paupières fermées, Morphée s'est approché d'elle, prenant l'allure d'un beau jeune homme au visage familier. Il l'a prise dans ses bras, elle a mis les siens autour de son cou et dans son regard elle a trouvé une foule de sentiments. Elle a vu l'admiration, la tendresse, le désir... Elle s'est abandonnée sur son épaule. A son oreille il a murmuré des mots d'amour qui l'on fait se pâmer. Puis il a évoqué sa nudité, tu es tellement vraie ainsi, lui a-t-il dit. Authentique.

Elle s'est vue sourire, sa main caressait ses cheveux ras. Elle était rayonnante et Morphée l'emportait...

Autant d'hésitation et autant d'envie en même temps. Il lui fallait franchir le pas, se dépouiller de cette image ancienne pour renaître sous un nouveau visage... Et en changeant d'enveloppe elle a aussi changé son âme. Redevenue elle même, sans fard et sans artifice, sa peur s'est évanouie. Elle a pris une douche et s'est allongée sur le canapé rouge, les nerfs épuisés... Et Morphée l'a emportée.

 

 

Photo: Alin Ciortea

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :