Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Mon âme soeur

product1_40093_600x600-copie-1.jpg

 

Tu ne connais pas mon angoisse, celle qui me faisait trembler quand tu t'éloignais. Tu ne soupçonnes pas ma peine quand tu avais mal ni mon bonheur quand tu souriais. Nous étions chien et chat, plutôt chiot et chaton, mais nos âmes se connaissent différemment. Je te reconnais parfois à cette implantation si particulière qu'avaient tes cheveux sur la nuque, semblant vouloir remonter avant de céder au flot majeur et plonger vers le sillon cervicale en une pointe courbe. Parfois j'ai le sentiment de te retrouver, parmi d'autres gens que je ne connais pas...

Dire que tu me manques n'a pas de sens vraiment, quand nous étions ensemble tu me manquais déjà. Cependant je sais que nos âmes se côtoient et si ton corps de chair a disparu, ton sourire, ta voix ou ton regard aussi, tu es comme Eurydice, juste là derrière moi et je ne peux me retourner sous peine de te perdre à jamais...

Alors je te retrouve dans d'autres avatars, dans ces femmes aux cheveux courts qui ont toutes une part de toi, de ces filles androgynes aux princesses glamours, femmes idéales, sincères et authentiques. 

Aujourd'hui tu connaîtrais mon trouble et je crois même que tu le partagerais. Nous raccrochant aux souvenirs, nous chercherions ensemble les racines de cette dilection, les tourments qu'elle nous causa et les plaisirs qu'elle nous procure...

Ou bien est ce que je rêve et m'imagine tout ça...? En tout cas tu serais là.

 

Photo: Annie Lennox - Album Peace d'Eurythmics

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

sailcut 23/12/2011 23:59

Avant ses quelques lignes je croyais n'avoir garder d'elle que son prénom.Et puis comme un vertige tu a fait naître un flot d'images de sourires et puis de larmes ."dire qu'elle me manque n'a pas
de sens vraiment..." je le croyais aussi avant que de te lire .Je le croirais aussi demain sans doute .En attendant pour ce soir , merci.

jeaneg 25/12/2011 22:24



Bienvenue par ici en tout cas...



cortel 22/12/2011 15:55

Le coq ( sans crête d' ailleurs )vous dit : >

jeaneg 22/12/2011 16:59



Soyez gentils les gars, c'est pas MSN ou FB ici... ( Pffft y en a que 2, mais alors.... Presque plus bavards que Fabienne! ) 


Bon ça va ça va, je plaisante....



lenny 22/12/2011 13:57

Mais non cher Jeaneg, pas besoin de t'excuser. je n'ai pas du tout interprété ta question de manière négative. Si j'ai répondu, c'est en toute liberté et avec sympathie pour ce que tu fais.
Partageons, partageons. Oui.

lenny 22/12/2011 09:47

Alors oui, je publie.
Ici, comme sur un forum que tu connais bien, je m'amuse et essaie de donner, parfois, matière à une réflexion plus profonde dans l'analyse des images et de ceux qui les diffusent ou les
contemplent. Sans manquer, aussi, de délirer et de faire l'andouille.
Sur mes publications, je ne veux en dire plus que leur caractère d'études sur des thèmes qui me tiennent à cœur depuis bien des années.Si tu repenses à certaines choses écrites ici ou ailleurs,
depuis quelques temps déjà, tu noteras des indices nombreux. La nature de mes fonctions et celle de mes travaux de recherches m'oblige à demeurer discret. Tu le comprends, je pense.
L'important est encore une fois le partage, avec l'exigence qualitative le plus souvent et ce malgré -ou grâce à- un pseudo. Disons que j'essaie de ne pas trop me laisser aller à écrire sur ton
blog ou sur Ultracourt des notes dont j'aurais honte si je devais ne pas me masquer.
Je préfère parler de partage que de communication, terme vague devenu un fourre-tout et l'alibi d'une désincarnation désolante des rapports humains.

jeaneg 22/12/2011 11:28



Excuses moi, je ne suis pas curieux de la vie privée des autres. Je sais que j'ai à faire avec toi à une personne érudite, capable d'aborder certains sujets philosophiques et de faire de belles
envolées intellectelles qui parfois me laissent pensif.... 


L'honnêteté, même derrière le masque d'un pseudo, se perçoit chez certains, au contraire d'autres chez qui il s'agit juste d'un écran dissimulant leur malaise...


Partageons, partageons....



fabymary poppins 21/12/2011 14:48

t'inquiète quand les compliments sont sincères et ils le sont la tête n'enfle pas, ouf!!!

jeaneg 22/12/2011 11:29



Ouf! Tu me rassures...