Moïra - chapitre 15

Publié le 28 Juin 2010

du-bospertus.jpgJe n'avais pas accompagné Moïra dans les Territoires du Nord Ouest. Après cette journée à Toronto nous nous étions quittés, comme souvent, au petit matin. De retour à Paris, j'avais discretement rafraichie ma mémoire sur ce que je savais du Lakam. Cette structure peu connue était en charge de la collecte d'informations du domaine scientifique et technologique...Vaste programme. Ce qui était plus inquiétant c'était que ce service, créé pour contourner les accords israélo-américains de non espionnage, était officiellement dissout depuis ...1986. Soit Moïra me mentait, soit l'information avait une importance capitale. Et l'intérêt de ce service pour les mines de diamant du Canada n'était pas anodin...

Des semaines plus tard, à Anvers, une Austin Cooper s'arrêta devant moi, au bord du trottoir. Nous avions rendez vous, mais j'étais stupéfait et restais un instant coi...:

" Tu montes, ou il te faut un ordre de mission?" Reprennant une contenance, je fis le tour de la voiture et montais à bord:

" - Bon sang Moïra! Pour un peu je ne te reconnaissais pas.

- Tu aimes? Une semaine de drill dans le Neguev et quelques vacances à Eilat histoire d'homogénéiser le bronzage..." Lança-t-elle en riant.

Sa peau avait foncée comme du chocolat au lait et ses cheveux qui avaient retrouvés leur coloration naturelle, étaient tondus presque ras.

"- J'adore oui!" A cet instant j'avais hâte de me retrouver plus intime, pouvoir caresser cette toison si courte qu'on imaginait ne pas pouvoir l'ébouriffer.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires, #Moïra

Repost 0
Commenter cet article

Catharsis 30/06/2010 13:59


Au final, je préfère les aventures de Moïra à celle de Frida. Alors j'attends la suite...


jeaneg 30/06/2010 18:29



Frida est un peu en vacance. Mais par ailleurs Frida est là davantage pour répondre à certaines questions, sous la forme un peu romanesque, mais quand même.


Bref, Moïra occupe le terrain, et j'avoue que je la préfère moi aussi