Madame de

Publié le 19 Mars 2012

8-gilles-bensimon-cindy-crawford-ines-de-la-fressange.jpg

Je me demande bien comment je pourrais omettre, sur ce blog dédié aux femmes aux cheveux courts, leur allure, le chic, le tonique de leur caractère et la douce ambiguité de leur silhouette, de parler d'Inès de la Fressange. Oui oui je sais bien, il y en a d'autres, elles sont nombreuses, actrices, chanteuses, mannequins, personnages connues en général, qui pourraient prétendre à apparaître sur ces pages, mais comme je n'ai pas l'intention de faire un inventaire, faire les choses comme ça, au gré de mon humeur, ça me va bien.

Je ne me rappelle pas l'avoir vu avec les cheveux longs. Enfin si peut être, lorsqu'elle avait 17 ou 18 ans et qu'elle démarrait dans le métier. Mais depuis Chanel elle m'a toujours séduit, longiligne, décontractée, un peu espiègle. Aujourd'hui encore plus, depuis qu'elle fait la journaliste. Elle est de cette époque où les mannequins étaient des vedettes, des stars que Hollywood ne nous offrait plus. Sa classe naturelle et sa bonne éducation la rendent remarquable. Les cheveux courts accentuent une délicieuse androgynie, elle qui est par ailleurs la féminité personnifiée. Bref! Je suis amoureux. Et particulièrement de ce portrait photographié par Gilles Bensimon dans les années 80 où s'exprime la noblesse en héritage et la modernité de cette coupe très courte et faussement négligée.

 

Photo: Gilles Bensimon

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :