London calling

Publié le 23 Juin 2014

Album-N-13-0260.jpg

C'est bien connu, les voyages forment la jeunesse. La mienne étant déjà pas mal formée, voir déformée, je n'ai cependant pas hésité à aller faire un tour "over Channel", histoire de vérifier que les anglaises, comme tout le monde le sait depuis Mary Quant, sont toujours aussi audacieuses.

Eh bien je n'ai pas été déçu! Mais il a tout de même fallu s'écarter des sentiers battus et rebattus par les touristes. Les vraies anglaises ne sont pas le weekend sur Picadilly ou Trafalgar square.

C'est donc tranquille sur Great Queen street que j'ai croisé Catherine, enfin Kass'rine comme elle dit avec un joli sourire. Question audace et originalité elle était l'anglaise que j'attendais. Doc Martens noires, short en jean délavé gris, débardeur noir, écouteurs et lunettes cerclées elle avait l'allure légère et déterminée.

De loin je n'avais pas fait attention, juste remarqué ses cheveux blonds coupés courts. Et puis en y regardant mieux je découvre quelques excentricités de créateur, des cheveux taillés un peu bizarrement et surtout cette "overcut", à l'inverse d'une "undercut", la raie sur le côté marquée par un passage de tondeuse, du front à l'occiput, sur une bonne largeur.

Catherine l'assume avec enthousiasme, elle dénonce volontiers son coiffeur qui justement se trouve au coin de la rue, au n°5, juste avant le Starbuck. 

A suivre...

 

 

 

Photo: jeaneg

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article