Littoral

Publié le 8 Mai 2013

Emily-by-J.Hollar.jpg

A parcourir la grève elle fait remonter en elle des jours heureux pleins de soleil. Petite, avec son frère, elle fouillait le sable encore humide, tantôt cherchant un galet fabuleux aux formes parfaites, tantôt édifiant une forteresse éphémère. Ni l'un ni l'autre ne survivait au lendemain et chaque jour était une quête nouvelle.

La plage l'a vue grandir et si elle avait pu fixer chaque été une image nouvelle, elle déroulerait aujourd'hui un album émouvant où l'on verrait la petite fille brune, espiègle et insouciante, devenir adolescente inquiète et tourmentée puis jeune femme aujourd'hui, loin de l'été, glissant ses pieds nus dans le sable froid pour nourrir sa nostalgie.

Le vent ne cesse jamais ici. Il emporte ses courtes mèches qui volent devant son visage et caresse sa nuque rasée que le col relevé ne parvient pas à protéger. Le vent sur son cou et le sable entre ses orteils valent bien mieux qu'une course sans fin vers un bonheur d'illusions, galet aux rondeurs idéales et château éphémère...

Là bas au bout de la bande de sable une voiture blanche fait des appels de phare, ça lui rappelle un vieux film...

 

Photo: Justin Hollar

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost 0
Commenter cet article

Fabymary POPPINS 08/05/2013 18:06

certaines choses dans ton histoire me rappelle mon enfance, et j'étais blonde moi, pas brune et maintenant ne suis plus une jeune femme mais des choses me restent comme les cheveux courts et les
galets, la plage, merci pour ce bon moment chez toi