Les fantasmes de Laora

Publié le 29 Décembre 2010

sarah dotsonAvec le temps qui passait, et les cheveux qui repoussaient, Laora avait acquis une grande confiance et presque sans vergogne, parvenait à livrer ses pensées, parfois folles, à notre psy commune. Il n'était pas rare d'ailleurs que nous soyons réunis dans le cabinet confortable de Frida pour nous laisser aller à ce genre d'introspection, la présence de la thérapeute nous donnant une certaine caution. C'était terriblement troublant pour moi d'entendre cette jolie brune à l'accent velouté raconter autant de choses si improbables.

Laora " - Oune autre fois, c'était avec oune garçone qu'il avait les chéveux longs. Et dans mon rêve qué jé fésais sour loui, jé l'imaginais qué sa mère laméné chez lé barbiere, ma jouste pour loui faire la coupe da fille, au carré ou al bol. Ca m'essitait beaucoup d'imaginer cette sitouazione, jé l'esspliquais pas, j'avais même honte dé penser commé ça, ma, c'était très très essitant...

Ma Psy - Ya! Z'était komme l'inverze te da ziduazion, afec don bère.

Laora - Si complétamente. Avé les filles c'était pire. Si oune m'attirait séssuellement j'imaginais des choses horribles qué c'était presque dé la tortoure, qu'on la trainait chez le barbiere pour loui faire couper les chéveux, qu'elle pleurait, qu'elle était houmiliée...

Moi - ... Mais... En réalité il n'y a rien de sexuel dans ces fantasmes?

Laora - No... Ma cé comme si j'avais bésouin dé ces fantasmes pour jouir vraiment...Ma cé rien à voir avé lé coul.

 

Photo: Sarah Dotson

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bizzie 30/12/2010 18:00


Le ?...coul...?! Aaah...ok j'ai traduis ^^ Bin si, ça s'tient qd même un peu le coul, et lé fantasme...si ? C'est la loco l'fantasme ;)enfin, perso, j'le vois comme ça...doc, c'est grav'?


jeaneg 30/12/2010 22:45



Ben oui mais là, d'après elle, rien à voir. D'un côté un fantasme qui "l'essite" et de l'autre "le coul" comme simple acte physique... Oui... Je sais... C'est dur à comprendre.