Le vent dans les oreilles

Publié le 19 Juin 2014

Benthe-de-V.jpg

Il n'y a somme toute pas si longtemps encore, certains garçons ce seraient damnés pour qu'on leur laisse le loisir de quelques longueurs dans leurs cheveux pour masquer ce tour d'oreille que le coiffeur de l'époque s'évertuait à dessiner largement à coup de ciseaux et de tondeuse, comme un garde-boue de bicyclette. A l'époque de la coupe "bien dégagée derrière les oreilles" beaucoup rêvaient de cheveux longs. Quant aux filles n'en parlons pas, les plus audacieuses coupes à la garçonne imitaient le style de Jean Seberg ou de Twiggy.

Les temps changent, la roue tourne et les modes et les tendances reviennent comme des ritournelles, mais parfois sous des formes inattendues. 

Aujourd'hui les oreilles ne se cachent plus et le plus étonnant, ce qui me ravi personnellement, c'est que les jeunes femmes aussi, adoptent cette rigueur capillaire qui dénude leurs pavillons auriculaires. C'est l'air du temps qui veut ça. Les garçons se contentent d'une tondeuse de supermarché pour ne plus ressembler à rien alors que les filles s'approprient davantage de styles et de comportements jusque là encore masculins. Une dissolution des genres auxquels elles apportent de l'élégance et de l'ambiguité. Vêtements, tatouages et coupes de cheveux ne sont plus des marqueurs masculins ou féminins, ils sont du genre humain.

 

 

Photo: David Burton

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article