Le parfum

Publié le 11 Septembre 2013

Doug-Swinskey.jpg

L'atmosphère était un peu confinée et il flottait dans l'air un mélange de parfums et d'odeurs qui à la fois apaisaient l'esprit et excitaient les sens... Le corps endormi au milieu des draps froissés exposait sa chair nue et chaque courbe inspirait le désir d'une caresse à travers cette délicieuse anatomie dont seul un souffle régulier agitait les monts et les vaux. 

Il fallait voir de plus près pour distinguer certains muscles qui nerveusement trahissaient le sommeil profond dans lequel elle se trouvait plongée, le corps repu, épuisé de jouissance... Plus près encore on voyait la sueur qui perlait au creux des reins, comme une séquelle de la bataille qui avait eu lieu. L'émotion suscitée par cette vision de l'envers augmentait au fur et à mesure que le regard se portait vers le visage, ne découvrant que la nuque dévoilée par les cheveux courts et le délicat profil reposant sur le coton clair. Le coeur battait plus fort encore quand la proximité faisait sentir la tiédeur de la peau, juste avant que les lèvres n'atteignent le cou et que, comme une onde, la chair se hérisse des épaules jusqu'aux bras à l'instant du baiser.

 

Photo: Doug Swinskey

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article

Papilles et Papotes 13/09/2013 17:30

Je la voyais juste se réveiller tranquillement, cette belle femme, mais bon, si elle vient de connaître tout ce plaisir, c'est bien aussi! Bises

jeaneg 13/09/2013 17:40



 Merci pour elle Anne! 


C'est gentil d'être passée