Le geste et la parole

Publié le 16 Mars 2014

tomboy-copie-1.jpg

Je me demande parfois jusu'à quel point certains gestes peuvent être anodins, comme cette façon, nonchalante d'empoigner ses cheveux dans leur plus grande masse, comme si c'était une façon d'évaluer leur longueur ou leur épaisseur et rester ainsi un moment, dans une sorte de réflexion. 

Personnellement je trouve ça toujours sensuel, cette façon de faire, comme si de rien était. Cela pourrait être un signe de reconnaissance, entre initié(e)s, les autres n'y voyant rien de remarquable alors que la charge émotionnelle varierait d'intensité selon que la main caresserait négligeamment la nuque ou remonterait doucement sur la tempe... Mes amies aux cheveux courts ne font jamais cela par hasard et nous savons nous comprendre.

Lorsqu'à ce geste se joint en plus la parole, évidemment cela devient irrésistible. Une petite moue, l'air faussement contrarié avant de constater "qu'il faut absolument que j'aille chez le coiffeur". Cela me fait sourire irrémédiablement sachant qu'un quidam n'entendrait là qu'une remarque banale se rapportant à l'agenda de la jeune femme, imaginant qu'elle ne réfléchit qu'à la date où elle parviendra à caser son prochain rendez vous, alors qu'il pourrait s'agir d'un appel du pied, d'une perche lancée pour s'assurer que celui ou celle à qui elle s'adresse est sensible au pouvoir de ses cheveux courts et de l'allure que cela lui confère.

 

Photo: Ina Aydogan

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article

Flo 16/03/2014 16:32

Oui un " petit " geste qui exprime tellement de choses .. ; )

jeaneg 16/03/2014 17:03



N'est ce pas