Le coeur, quand ça bat plus, c'est pas la peine...

Publié le 13 Novembre 2013

Agy-Deyn.jpg

... d'aller chercher plus loin, faut laisser faire et c'est très bien."

C'est comme une pièce vide, sans lumière, sans musique, un grand sommeil sans rêve. Personne ne frappe à la porte et le téléphone ne sonne plus. Les seuls bruits sont intérieurs, dans la tête où les souvenirs et les espérances se mélangent. 

"Faut laisser faire et c'est très bien" Son coeur s'est arrêté quand la porte a claquée et en même temps, comme aspiré par le courant d'air provoqué, le goût et l'envie l'ont quittés eux aussi, le ciel toujours bleu est devenu gris et sa vue s'est troublée.

Le voilà sourd, aveugle et sans inspiration. Comme un peintre sans muse, enfermé dans un atelier froid, peignant et peignant encore son modèle, de mémoire avant que son image ne se dissipe... Alors à quoi bon?

Il faut savoir renoncer et noyer sa déception. Le mot lui même sonne comme une dégringolade, un faux pas qui entraine la chute... Sans inspiration il ne survivra pas.

Plus que son image, parfaite androgyne aux courts cheveux blonds, c'est son âme qui lui fera défaut. Elle incarnait la femme idéale, un coeur vaillant auquel il doit renoncer, sans trop savoir pourquoi et cette ignorance le crucifie...

Cette nuit encore il va la maudire et la nuit d'après sans doute aussi... jusqu'à ce que le goût renaisse.

"Faut laisser faire et c'est très bien"

 

 

 

Model: Agyness Deyn

Extrait: Avec le temps - Léo Ferré

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :