Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Le bruit des mots

auto-coupe.jpg

Longtemps après elle se souvient de ce jour fatidique. Penchée sur elle même, aveuglée par ses cheveux qui lui couvrent le visage, les yeux fermés et concentrée, elle sent sa chevelure manipulée, ordonnée, portionnée.

D'abord il y a eu les mots. Presque le souffle court elle s'est entendu dire qu'elle voulait que l'on coupe ses cheveux, oui assez courts et les papillons dans son estomac se sont mis à voleter...

Puis la tension d'une mèche en particulier, le relâchement et un crissement lent, comme un pas sur du gravier fin qui se termine par un claquement métallique. Les lames des ciseaux quand elles croquent le cheveux ont ce bruit si étrange, à la fois terrifiant et excitant. Quelques claquements plus loin, sans même relever la tête elle a senti le poids, en moins, comme une apesanteur. Cette légèreté soudaine l'a fait sourire. Et puis les bruits reprennent. Celui-ci est nouveau accompagnant le tiraillement d'une mèche, par petits coups la lame du rasoir déchire le cheveux et la mèche ébouriffée tombe comme une plume. Le crissement est différent. La vision s'éclaircit, le rideau de cheveux a disparu devant le visage. L'impression est celle du nageur qui émerge se libérant de la pression des éléments. Il y a encore mille bruits qui lui reviennent, le rugissement furieux de la tondeuse dont la lame pourtant tiède caresse la nuque, à peine, à la base, marquant les contours, ou encore ce ballet du peigne de corne qui remonte à contre courant l'implantation des cheveux et qui sur ses dents laisse claquer les lames du ciseaux comme un métronome. Enfin les bruits cessent et en apothéose ce visage nouveau qui lui sourit à travers le miroir, cette tête légère qui se tourne, à droite puis à gauche. Cette main timide qui sort de sous la cape et vient toucher, palper, évaluer et ose enfin venir caresser la nuque.

Longtemps encore ces bruits résonnent pour lui ramener le souvenir de ce grand pas vers elle même.

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Mathilde 29/07/2011 21:24


Il faut croire (:


jeaneg 29/07/2011 21:31



 Certaines s'en plaignent, parmi celles qui étaient décidées à laisser repousser leurs cheveux...



Mathilde 29/07/2011 18:58


Merci , grace a ce blog j'ai trouver une coiffure qui me convient et pour la premiere fois de ma vie j'ai les cheveux courts et j'adore sa encore merci bisous!


jeaneg 29/07/2011 19:00



Oui il parait que ce blog a un pouvoir 


Bienvenue Mathilde



CoraZon 27/07/2011 15:32


(jcrois que jme suis trompée d'article et que j'ai commenté 2 fois ... :/ Tant pis !)


jeaneg 27/07/2011 15:41



Comme ça tu es sûre de n'avoir rien manqué.   Et puis ça me fait plaisir.



CoraZon 27/07/2011 15:27


Très belle description, on se croirait presque sue le siège du coiffeur ;-)


jeaneg 27/07/2011 15:43



Cela évoque des choses pour celles qui connaissent, pour d'autre cela peut éffrayer ou donner envie, c'est selon...



lou-ève 27/07/2011 08:55


Et, petit à petit, s'insinue l'idée de non-coupe... Vais-je finir par m'automutiler ??


jeaneg 27/07/2011 08:59



Ahaha  .. On ne sort jamais indemne de la fréquentation de ce blog....


L'article "Anges & démons" t'était dédicacé, texte et photo.