Le Baiser

Publié le 30 Octobre 2011

Amber Valetta Issermann

Il y a d'abord les corps qui s'attrapent, les mains qui se tiennent ou enlacent la taille. Puis la prise s'affirme et le tête à tête semble aller jusqu'à la collision, mais fait une pause à quelques millimètres. Les parfums se mélangent et l'on sent la chaleur de la peau. L'alchimie se produit. Les regards se croisent, les lèvres se frôlent. L'instant d'après les yeux se ferment et le corps s'abandonne. Dans la tête défilent les images qui rendent l'autre idéal et le désir s'échauffe. Le contact de la pulpe des lèvres, douces, tièdes, provoque un léger frisson qui parcourt les joues jusqu'aux oreilles et descend vers la colonne vertébrale. Le souffle est retenu comme si tout l'être était concentré sur l'instant où le goût de ses lèvres délicieuses apprécié, il nous fallait dévorer l'autre ou lui insuffler notre âme. Les langues explorent, s'enroulent, se nourrissent pendant que les mains échauffent le corps, remontent là où la chair est nue, caressent la gorge, le cou, glissent dans les cheveux pour les mettre en désordre. Sur la nuque les doigts s'agrippent et les têtes se renversent. A la chimie des salives et des odeurs s'ajoutent les décharges électriques que provoquent les doigts sur les cervicales... Si l'on n'y prend pas garde, la tempête nous emporte et si la raison nous ramène c'est avec la respiration un peu rapide et quelques frissons résiduels... Et surtout l'envie de se retrouver très vite pour cette fois laisser gagner la passion.

Photo: Amber Valletta par D. Issermann

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article

Dear Tangerine 10/11/2011 22:15


Je n'ai certainement pas encore embrasser la bonne personne pour pouvoir ressentir "Le Baiser" comme tu le décris.
Non pas encore, je l'attends. *_*


jeaneg 10/11/2011 22:21



Eh bien c'est tout ce que je te souhaite Clementina... 



lou-ève 30/10/2011 13:05


Ah comme c'est vrai, tout ça


jeaneg 30/10/2011 13:11



Et ça marche avec tous les genres....