Laora met les pieds dans le plat

Publié le 11 Octobre 2010

tumblr kse54inSuT1qa75lro1 500Une fois encore, aux marches de la dépression, je trainais ma misérable carcasse, imaginant, faute de pouvoir le constater, ma belle italienne dans les bras de la perfide teutonne.

Quelques sursauts de clairvoyance me laissaient entendre la petite voix intérieure me rappelant que cette jalousie était bien mal venue, que ni l'une ni l'autre n'avaient de comptes à rendre et que la vie était déjà assez compliquée comme ça sans en rajouter...Apaisé un instant par le bon sens de ma petite voix, l'idée qu'avait émise Frida la dernière fois me revint un mémoire.

Touillant nerveusement mon expresso, froid depuis longtemps, je me rappelais les termes de son hypothèse: Un ressenti d'injustice vis à vis des femmes aux cheveux longs...Un rejet des cheveux longs considérés comme symbole de cette féminité exacerbée, inaccessible et sectaire...A bien y réfléchir, cela me paraissait un peu exagéré. Néanmoins il y avait quelque chose à creuser par là. Le souvenir de l'humiliation ressentie a posteriori, de cette coupe de cheveux, enfant, dans un salon féminin, entouré de femmes coquettes et féminines, les imaginant même se moquant de moi et me coupant les cheveux pour me réduire à ma condition de garçon... Ahlala! Frida faut qu'on parle, j'suis pas psy moi.

J'en étais là lorsque le téléphone me ramena les pieds sur terre.

Laora "- Cherido tou déjeune avé moi no? J'ai oune trouc essraordinaire à té raconter...

Moi - Oui? Du genre?

Laora - Ca va té plaire j"ai souis soure...Frida voudrait qué j'ai loui coupe les chéveux. C'est essitant no? Il faut qué tou sois là...Après on fait l'amour...

Moi - Ooooooooh putain!

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :