La solitude du bloggeur de fond

Publié le 15 Octobre 2009

Parfois le doute m'étreint.
D'accord le postulat de départ était clair: ce blog est fait par moi, pour moi, j'y raconte ce que je veux et je peux y faire preuve de la plus accablante mauvaise foi. Mon parti pris étant simple: J'aime les femmes aux cheveux courts, point!
Mais on finit par se prendre au jeu, on cherche à convaincre, on aimerait bien emporter l'adhésion. Mon rêve serait que les lectrices soient une majorité parmi les habitué(e)s. Quelles trouvent dans ces lignes du réconfort, des idées, des arguments. Quelles se disent: "Mais bon sang! Il a raison. Il faut oser, la vie est trop courte pour s'em...bêter avec des considérations d'un autre âge. L'éternel féminin à la chevelure de naïade, foutaise oui!"
Et puis, à côté de mon gout irrémédiable pour les petites têtes bien faites, il y a aussi mon plaisir d'écrire des histoires. Un peu érotiques, un peu" monomaniaques", mais qui traduisent quand même les raisons pour lesquelles je trouve du plaisir auprès des femmes aux cheveux courts.
D'ailleurs, ami(e)s qui me lisez, j'ai bien envie de vous en distiller une autre, d'histoire. Mais j'aimerai savoir si réellement vous y trouvez autant de plaisir à la lire, que j'ai eu moi à l'écrire.
Oui je sais. Tout ça n'est que vanité. J'ai déjà fait mon acte de contrition, et je poursuivrai mon monologue entêté. Mais si d'aventure des commentaires me laissaient penser que vous avez bien aimé l'histoire, alors là....

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :