Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

La fourrure de Vénus

Raquel-Nave.jpg

Il l'a croisée au détour d'un bassin, dans le parc immense. Emmitouflée dans la fourrure, son visage pâle se montrait à peine entre la lourde frange de ses cheveux auburn et le col soyeux de zibeline. Son regard vert l'a pénétré et son allure hautaine le fit frissonner... Il l'imagina nue sous son manteau telle Vénus de marbre. Aussitôt tout un cortège de fantasmes défila dans son esprit, mais plutôt que de ses pieds nus il rêva de sa nuque qui devait être fine et déliée, réservée aux intimes et cachée soigneusement par la chaude fourrure. Elle avait cette silhouette des croquis de Crepax dessinant la Wanda de Sacher-Masoch et il aurait voulu être son esclave soumis...

Et puis il s'en voulu de ne pouvoir imaginer d'autres rapports que cette quête de souffrances et ce don de violences. Il suivit sa démarche féline, admirant la brillance de ses cheveux et la netteté de sa coupe, comme le prolongement animal que lui confèrait sa pelisse...

Pourtant les derniers mots du roman lui revinrent..." C'est que la nature de la femme et le rôle que l'homme lui donne actuellement font d'elle son ennemie : elle ne peut être que son esclave ou son tyran, mais jamais sa compagne. C'est seulement lorsqu'elle lui sera égale en droits, quand elle le vaudra par l'éducation et le travail, qu'elle pourra le devenir. Être le marteau ou l'enclume, nous n'avons pas d'autre choix aujourd'hui."

Songeur, il reprit son chemin dans le parc, se disant à lui même qu'il fallait être un véritable amoureux des femmes pour penser comme cela...

 

Modèle: Raquel Nave

Extrait: La Vénus à la fourrure - Léopold von Sacher-Masoch

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

belbe 31/12/2011 07:09

Joli texte pour finir l'année sous un regard vert,

700 ème article sur mon blog avec un petit défi 100 commentaires pour fêter ça !
Bon réveillon

jeaneg 31/12/2011 08:41



Félicitations Bernard!


Ca fait des chiffres ronds tout ça...



Soltrail 30/12/2011 21:41

Superbe photo énigmatique de ce regard fuyant entre la rigueur de la frange et la douceur de la fourrure. Et autre petit extrait du même roman : "la vraie nature de la femme : se donner où l’on
aime et aimer tout ce qui plaît".

jeaneg 30/12/2011 21:49



Je ne trouve pas le regard si fuyant.... Mais bon!



fabymary poppins 30/12/2011 20:26

magnifique et de toute façon en amour jamais vraiment d'égal dans l'amour physique, en fait un qui guide et l'autre qui s'abandonne moi en tout cas j'aime comme ça du moment que chacun y trouve ce
qu'il recherche pourquoi vouloir égalité, nous sommes si différents, mais peut être je m'éloigne du sujet

jeaneg 30/12/2011 20:30



Non non c'est bien le sujet...