Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

La douleur de l'ange

gosia3.jpg

Personne ne le sait, elle n'en parle pas.

Elle préfère tracer son chemin sans rien demander, sans rien attendre des autres, parce que l'Androgyne, depuis toujours, sait que personne ne pourra comprendre... 

Comme on la trouve jolie, on ne veut pas imaginer les tempêtes qui ont ravagées toutes les certitudes dans cette tête. Ces mêmes certitudes qui aident les autres à construire leur identité et sentir le réconfort d'appartenir à un clan déterminé.

Alors, plus vite que les autres, l'Androgyne éprouve la nécessité de s'envelopper d'une carapace qui, si rien n'y fait, va s'épaissir d'année en année...

Parce qu'il y a de la colère qui sourd, une révolte qui couve comme la braise sous la cendre et l'armure de l'ange préserve tout autant les autres des excès de cette colère, qu'elle même des intrusions importunes.

De cet isolement nait l'indépendance et la liberté finalement d'être, davantage que nul autre, absolument et résolument elle même, indifférente aux avis du plus grand nombre, belle, inaccessible en apparence.

Il faut juste de la patience et de la persévérence pour apprivoiser l'Androgyne, seulement se rapprocher d'elle et avoir l'illusion d'en être l'ami, pour apaiser ses colères et faire tomber son armure...

 

Modèle: Gosia Golab

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

cortel 21/11/2013 08:05

Tu m'étonnes !!! Je m'incline Mesdames devant vos propos . Ce blog prend encore de la hauteur avec ces récits . Effectivement Jeaneg n'arrêtes surtout pas d'écrire .

Laure 19/11/2013 23:33

Merci...
Merci pour ce blog qui m'aide parfois à tenir bon, me dire que non, les cheveux courts ne font pas de moi autre chose que ce que je suis au plus profond ; bien au contraire. Merci pour ce regard
différent : le grand absent du quotidien.

Et merci Murielle pour votre belle parole, qui m'a profondément touché ce soir.

jeaneg 19/11/2013 23:35



Franchement ça me fait plaisir ;)



Murielle 19/11/2013 15:21

Alors ne t'arrête pas d'écrire. Surtout ne t'arrête pas.
L'écriture du coeur, guidée par ses envies à soi uniquement avec intuition et conviction ouvre la voie, les voies et éloignent les éboulis.
Depuis toujours, les écrits libèrent.
Chacun y puise selon ses besoins.
Et ton blog est une source intarrissable pour moi.
J'y grandis. J'y ris. J'y suis émue. Enthousiaste. Eblouie. Et heureuse!!!

jeaneg 19/11/2013 15:31



C'est trop, c'est trop :D


 



Murielle 19/11/2013 14:51

Oh Jean.... Tu laves et guéris mon Ame.
Combien sommes-nous?... Hein?...
J'avais 3 ans et demi la première fois... Petite. Blonde. Immenses yeux bleus. Même 2 ailes à mon prénom...
L'armure s'est épaissie pour continuer à vivre. Ne pas sentir. Oh non, rien.
Ni les mains, ni les regards.
A 15, je voulais être danseuse de peep show. On regarde MAIS on ne touche pas. Plus jamais.
A 26, mes longs cheveux blonds arrasés, et deux bébés. La Femme se libère. Et la distance s'impose. Comme une évidence. La tête nue sélectionne les élus. Différents. Forcémment différents.
A 30, l'armure explose. Aktarus s'extirpe de Goldorak. L'Ange parle et raconte. Papa officier. Maman taiseuse. Très taiseuse. Là où surtout ça n'arrive pas. Robes à smocks et babies vernies.
Aujourd'hui, 42, trois fils magnifiques, l'amoureux de mes 16 ans toujours à mes côtés, je suis androgyne belle des beaux quartiers. Et je te remercie. Je te remercie de voir en nous le Cygne
Blanc.
Je suis fière de mon parcours , de ma résilience.
Fière de cette armure qui, comme un corset, m'a aussi permis de me tenir droite souvent.
Fière de mes multiples facettes. Le diamant brut n'est plus.
Et, de mon chemin tordu j'ai abouti à la clairière, je suis thérapeute.
Hey Vous les Androgynes, parlez parlez parlez et aimez-vous.
Avec vos failles, celles qui reflètent votre beauté d'Ame.
Haut les Coeurs!!!!
"La vie est un putain d'casse du siècle!", FAUVE#

jeaneg 19/11/2013 15:06



J'imagine quelques fois mal la portée que peut avoir ce que j'écris. Merci Murielle de le mettre - si bien - en valeur.