Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

La confrontation

Dasha

Arrive toujours le moment de la confrontation, avec soi même, avec les autres, lorsqu'il faut assumer son désir et ses envies avec les regards extérieurs...

Il y a des parcours qui révèlent de surprenantes découvertes et décider de se couper les cheveux en est un. Lorsqu'il faut réaliser son envie d'abord. Avant on s'imagine, on tente de se voir et puis l'audace vient et la détermination d'accomplir les choses que l'on décide. La réalité pratique est une première confrontation, là, chez le coiffeur, face à son image, lorsque les ciseaux claquent et que les mèches dégringolent. Plus encore quand le ronronnement de la tondeuse pousse la tête en avant et que l'on sent sur sa peau même l'instrument sculpter notre nouvelle image... Le coeur bat un peu fort parce déjà on craint, moins de ne pas se plaire, au contraire il y aurait là plus d'excitation qu'autre chose, mais plutôt la réaction de celles et ceux qui n'ont pas l'audace, ni le coeur assez vaillant pour accepter autant de bouleversement. Comme si notre image leur appartenait, ils vont se sentir volés, obligés de changer la mise au point de l'objectif qu'ils gardent braqué sur nous, dérangés par cette nouvelle silhouette.

Le plaisir alors se gâche si on ne résiste pas aux mots et aux regards. Le plaisir de se découvrir presque nue, de toucher cette matière que l'on sent différente lorsque la longueur n'y est plus, le plaisir de saisir notre tête, d'y frotter ses mains sans aucune conséquence sur notre coiffure, caresser ce pelage qui nous rend animal et en profiter en se disant que dans quelques dizaines de jours ces plaisirs là seront déjà altérés.

Restent les regards et les mots. Surtout ceux des proches, celles et ceux en qui on devrait avoir confiance. Les autres ne sont que des sots. Avant même d'entamer le parcours de cette découverte on savait qu'il y aurait cette confrontation avec les autres et qu'immanquablement les avis seraient multiples et variés. Est ce que c'est une raison pour s'y plier et finalement risquer de ne pas être soi même? Est ce qu'il faudrait toujours se ranger dans l'image que les autres voudraient avoir de nous?

L'issue victorieuse de la confrontation arrivera forcément parce que le plaisir doit surmonter les sarcasmes ou les regrets. Ce ne sont que des cheveux après tout.

 

Photo: Dasha Astafieva

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

caro 01/06/2013 16:03

Oui c'est ça, c'est très fort -ou même plus que ça c'est du talent cette justesse, dans tous les articles. Pour ma part j'ai eu beaucoup de chance avec les proches, je n'ai eu QUE des bons retours,
alors oui c'est bien, mais même sans je ne me serais pas moins trouvée moi-même. Et dire que l'on ne parle que de cheveux...

jeaneg 01/06/2013 18:25



...Et dire qu'on ne parle que de cheveux...  Oui c'est vrai... Mais non 



Murielle 31/05/2013 10:37

Oh! Ce cadeau magnifique du matin! La première fois, je me sentie libre, altière, audacieuse, d'une grâce infinie... Mon profil angélique, mes yeux éblouissants, et ma nuque... Comme les divins
prémisces de ma chute de reins... J'étais née, enfin...j'étais femme... Vous écrivez comme le plus délicat des pianistes effleurant les touches d'ivoire et d'ébène. Merci. Avec révèrence délicate.

jeaneg 31/05/2013 15:21



Eh bien j'ai gagné ma journée on dirait . Merci Murielle