L'uomo che parla alle orecchie delle donne

Publié le 13 Février 2014

Angie H3

Depuis un moment, un étrange sentiment turlupinait mon esprit habituellement tranquille. Dans cette vie à trois presque idéale, me venait parfois l'idée d'être un imposteur, pris pour ce que je n'étais pas aux yeux de nos ami(e)s qui voyaient en moi le pilier de notre relation triangulaire, une sorte d'homme parfait que les femmes admiraient et que les hommes enviaient. Evidemment je n'en parlais pas à Frida, j'avais trop peur de passer pour un vil prétentieux. Laora, plus frivolle aurait simplement éludé la question d'une jolie pirouette dont elle avait le secret, le tout bordé d'un éclat de rire capable de faire fondre une banquise. 

A ma grande surprise cependant, c'est Frida qui un jour me posa la question. " Tis moi eske tu n'as pas kelke fois l'imprezion ke les chens se trompent zur toi? " J'en restais le menton sur la poitrine, bouche ouverte dans une expression de stupéfaction qu'adoptent habituellement les témoins de phénomènes paranormaux. Est ce que ma psy pouvait être si bonne au point de lire dans mes pensées? Il faut dire que depuis le temps que nous  nous fréquentions, elle avait eu le loisir de percer ma vraie nature...

Moi " - ...Euh... qu'est ce que tu veux dire par là?

Ma Psy - Eh pien que peud être les chens qui ne te konnaissent pas comme moi, peuvent penzer que tu es... une zorte d'homme itéal?

Moi - Ah bon? Parce que d'après toi je ne suis pas cet homme idéal peut être? Amant lesbien, incapable de la moindre jalousie, attentif et attentionné, doué d'une capacité d'écoute exceptionnelle et sensible aux états d'âme féminins...

Ma Psy - Ahaha! Ya z'est comme za ke Laora te foit. Elle t'appelle "l'homme qui parle à l'oreille des femmes"... Mais en frai darling, tu es un sale misogyne. Tu aimes les femmes qui te ressemblent c'est tout, les autres tu les méprises, tu n'as aucune compazion pour elles. Tu n'aimes pas LES femmes, tu aimes certaines femmes qui sont ton reflet féminin... Dis moi ke ze n'est pas frai?

Moi - Mais... euh... non c'est pas vrai. A t'entendre on dirait que tu remets en cause mon hétérosexualité pourtant avérée. Je croyais que cette histoire était définitivement réglée. Tu dis que je n'aime que les femmes qui me ressemblent et me renvoient mon propre reflet, alors soit je suis Narcisse himself ou alors tu me soupçonnes encore d'être gay...

Ma Psy - T'emballe pas darling! Je konnais parfaitement ta personnalité et j'aime l'harmonie entre ton masculin et ton féminin. Je sais bien que tu n'est pas gay. Je dis juste que tu es un vrai misogyne. Pas la peine de monter sur tes grands tréteaux.

Moi - ...grands chevaux.

Ma Psy - Was?

Moi - Grands chevaux, pas grands tréteaux

 

 

Modèle: Angie Hill

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost 0
Commenter cet article