Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

L'ombre d'un soupçon

courtney-by-Haoyuan-Ren-copie-1.jpg

Il ne faut pas lutter contre ça, elle le sait. Pourtant à chaque fois la tourmente revient. Une sorte de tempête intérieure, un paradoxe inévitable, une contradiction qu'elle même s'impose... Il y a longtemps qu'elle connait sa différence, depuis qu'un jour on l'a prise pour un garçon et que cela l'a vexée. Ce jour là elle s'est jurée de laisser ses cheveux pousser autant qu'ils le voudraient, de mettre des robes et des talons hauts, de peindre son visage, souligner ses lèvres de rouge et ses yeux de noir. 

Mais elle était comme l'albatros du poète, empétrée dans une image fausse et pitoyable. En même temps rassurée par les sourires et les "bonjour mam'zelle" qui ne trompaient personne. Elle ne voulait pas jouer ce rôle. Il fallait tomber le masque sans renoncer à elle même. Peut être accepter de jeter l'ombre d'un soupçon sur son identité?

Un jour de colère elle a retrouvé ses jeans et ses boots et elle a tondu ses cheveux. Ce jour là le miroir s'est brisé. Finie la comédie. Son allure androgyne l'a séduite, elle d'abord. Elle a continué à souligner ses yeux et à peindre ses lèvres comme pour accentuer l'ambiguité, semer le trouble dans les esprits et chaque fois qu'elle sortait de chez le coiffeur ce trouble l'assaillait elle aussi. Son coeur de femme tremblait qu'on la confonde et en même temps jubilait. 

Enfin elle même, son sourire désarmait ceux qui la prenaient pour un garçon et finissaient par balbutier, désemparés et troublés par autant d'assurance. Son âme féminine au corps masculin exultait dans cette allure d'androgyne et jouant sans vergogne avec cette image elle retrouvait, comme l'oiseau de mer, le firmament et l'azur.

 

 

Photo: Haoyuan Ren

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

P 19/12/2013 18:28

Je me reconnais tout à fait dans vos textes. Cela va faire un petit moment que je me rends sur votre blog pour y découvrir avec plaisir des nouveaux articles!
Cela fait tellement plaisir de voir qu'ils existent (je pense qu'il y en a plus qu'on ne l'imagine) des hommes admiratifs des femmes aux courts.
Je suis une jeune fille de 19 ans aux cheveux très foncés et bien sur, qui sont ma fierté. Je me démarque des autres filles de mon âge et j'aime ça! Mes proches m'adore avec les cheveux courts et
j'en suis heureuse. J'aime les cheveux longs, mais j'ai l'impression de ne pas être "moi". Je me souviens de cette fois où je suis sortie du coiffeur, en attendant le bus il y avait un groupe
d'adolescents. Quand je suis arrivée ils m'ont regardé sans grande insistance et j'ai entendu l'un d'eux dire à la seule fille de la bande: "Imagine t'es en soirée, tu crois avoir chopé un beau
goss et non en faite c'est une meuf!" Je savais pertinemment qu'ils parlaient de moi. Etrangement beaucoup aurait été vexée mais moi non... j'étais même fière: j'ai l'allure d'un beau garçon.
Pourtant féminine avec des formes qui ne trompent personne je libère cet ambiguïté. Je reçois beaucoup de compliments sur ma coupe de cheveux et mon style. Je ne laisserais jamais pousser mes
cheveux pour faire plaisir à "monsieurtoutlemonde"! L'androgynéité est synonyme de beauté pour moi, d'ailleurs n'est-il pas en vogue depuis quelque temps dans le monde de la mode?
Trop de personne dans ce monde sont fermés d'esprit. Alors NON La longueur de ma chevelure ne caractérise pas mon orientation sexuelle, NON je n'ai pas renoncer à ma féminité, NON je ne suis pas
une rebelle, NON je ne suis pas un garçon manqué... Je suis une jeune femme moderne, audacieuse, n'ayant plus peur d'être elle-même. Vive les cheveux courts!

jeaneg 19/12/2013 18:47



Bravo! 



Julie 17/12/2013 20:52

Qu'il aie au moins le temps de passer un coup de balai !

jeaneg 17/12/2013 21:00



Ahaha! 



Julie 17/12/2013 20:36

Magnifique, comme tous les articles bien sûr. Je trouve celui-ci très "vivant" en quelque sorte...
Toujours un plaisir de venir ici, même si cela ne m'aide pas à garder un temps d'attente raisonnable entre deux rendez-vous chez le coiffeur !

Bonne soirée ! ;)

jeaneg 17/12/2013 20:48



Merci Julie! Et c'est quoi un "temps d'attente raisonnable entre deux rendez vous chez le coiffeur"? :D


 



laurence et michel 17/12/2013 14:35

que de sensibilité et de respect de l'autre tant dans les photos à la fois évocatrices et pudiques que dans les textes empreints de cette humanité qui nous manque tant merci

jeaneg 17/12/2013 15:38



Merci c'est sympa ce petit commentaire. Ça fait plaisir ;)



Geo 17/12/2013 09:50

C'est vrai que ça peut être long de trouver son identité tout en évitant que les autres ne vous l'imposent. C'est long, parfois complexe aussi, il faut savoir faire face aux regards (de travers)et
remarques (pas forcément douces)des autres. Un long chemin vers son identité.
Très beau texte en tout cas, Jeaneg, et très belle photo, comme toujours.
Pas commenté depuis des siècles mais je te suis tous les jours malgré tout :o).
Bisous !

jeaneg 17/12/2013 15:39



Hey! Geo, content de te lire. Je sais que tu es là ;) Bizz