L'autre soi même

Publié le 28 Février 2010

3596059209_d1b026a6f7_o.jpg
En fouillant dans le placard elle est tombé sur cette boîte à chaussure dans laquelle il y avait ces photos. Elle cherchait une recette de cuisine, et la voici au milieu du salon, parmi les images du passé. Certaines la font sourire, d'autres non, à travers ses yeux, des années défilent. Des années de jeunesse et d' insolente beauté. Sur celle-ci sa blondeur lui plait, elle fouille sa mémoire, se rappelle l'instant, se dit qu'elle avait les cheveux plus courts d'habitude et que là, finalement c'était pas mal. Elle voudrait prendre quelqu'un à témoin, lui montrer, lui raconter comment c'était...Alors les photos regagnent la boîte, la boîte le placard, et en passant devant le miroir, elle passe la main dans ses cheveux blancs, le sourire ironique.


Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article

bizzie 01/03/2010 17:50


Pourtant, le regard que tu portes, les mots que tu utilises flirtent avec un certain romantisme. Mon anti-sèche me définit le romantique comme "celui qui parle à la sensibilité, et invite à la
rêverie"...y'a un peu d'ça en toi mua j'trouve. ^^ "désolée" :)


jeaneg 01/03/2010 18:53


Ah, y avait longtemps que t'avais pas fait ta chieuse...


virginie 28/02/2010 23:14


Indicateur d'usure, c'est pas trop romantique comme expression :)
Bises et bonne nuit à toi aussi


jeaneg 01/03/2010 08:24


Ben ça tombe bien pour finir, parce que "romantique" c'et pas tellement le qualificatif que j'utiliserai pour me décrire...


virginie 28/02/2010 22:15


Coupe et photo magnifique !
Et puis tes mots qui me rendent toutes nostalgiques aussi...
Les cheveux, comme les visages qui prennent l'empreinte du temps...


jeaneg 28/02/2010 23:07


Comme un indicateur d'usure... Mais chaque période a sa beauté, comme un tableau différent.
Bonne fin de soirée Virginie