Juste une illusion

Publié le 12 Août 2010

datenshi.nagasava.jpg

 

A cet instant, l'ombre et la lumière ont conjugués avec son visage, une atmosphère de film noir. Elle était Anna Schmidt et je devenais Harry Lime. Dans ce passage de béton brut, nos silhouettes s'étiraient, projettées par la clarté du jour sur la pénombre du tunnel. Dehors c'est Vienne et son chaos d'après guerre où la grande roue du Prater tente de donner un air de fête. Elle a le visage d'Alida Valli et même si ses cheveux blonds sont plus courts, l'illusion est troublante. Elle va relever le col de son manteau et filer au café Mozart pour retrouver Holly Martins? Elle lâche un baiser de ses lèvres pulpeuses et disparait dans le claquement de ses talons qui résonne derrière son ombre qui s'étire...

 

Photo: Sergei Sarakhanov

 

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :