Juste une illusion

Publié le 18 Juin 2012

MuraGlia

A deux tables de là, sous la tonnelle, elles étaient plusieurs, joyeuses, sans doute en vacances, à discuter entre elles. Elle était la seule avec les cheveux courts, un chapeau de paille crânement posé en arrière. Le bronzage était accentué par le contraste avec son débardeur blanc, qui, sans complexe, moulait une poitrine à peine perceptible. Si bien que lorsqu''elle détournait la tête l'illusion pouvait être parfaite, comme ces petites cartes de plastic montrant deux images différentes selon l'angle avec lequel on les regarde. Et ce corps d'éphèbe soudain lui paraissait délicieux. Il devinait le "garçon manqué" qu'elle devait être en voyant les écorchures sur ses mains et la façon qu'elle avait de tirer sur sa cigarette, comme un mauvais garçon... Et puis l'autre facette reparaissait, avec son visage d'ange, ses grands yeux clairs, ses lèvres gourmandes et cette mèche sur le front qui remontait vers le rebord du chapeau... Pile et face.

Il fallait garder cette illusion, ne pas rompre le charme.

 

Photo: Guilia Muriaglia

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :