Les louves

Publié le 5 Mai 2014

1959236_736061636416864_9166133781261873584_n.jpg

Il y a, parmi mes femmes aux cheveux courts, certaines qui demeurent inaccessibles. Des femmes toujours belles et envoutantes, qui ne laissent personne pénêtrer plus loin que l'image qu'elles veulent bien livrer. Des femmes au caractère puissant mais dont le coeur paraît ensanglanté et la chair à vif sous l'armure qu'elles ne quittent jamais...

Elles pourraient être en paix avec le masculin qui vit en elles, semblent l'avoir depuis longtemps apprivoisé, paraissent en jouer avec habileté... pourtant il y a en elles des colères insondables et une rage parfois incompréhensible qu'elles interdisent aux autres de chercher à comprendre. Comme un moteur vibrant, cette révolte les tient debout, leur fait fuir les sentiments trop simples, incrédules jusqu'à l'extême de l'amour qu'on pourrait leur témoigner et les poussent à renier l'affection qu'elles pourraient prodiguer, de peur d'avoir à en souffrir.

Prisonnières d'un étrange sortilège, ces louves solitaires au bord de la haine, vivent à la surface de notre quotidien, sans jamais descendre vers la main qu'on leur tend, terrifiées par l'idée de laisser corrompre leur indépendance.

Pas sûr que le temps lui même puisse apaiser ces tempêtes qui ravagent leur coeur. Il ne faut pas espérer...

 

Et moi je n'ose rien que tendre la main, au risque, une fois encore, de me faire mordre...

 

 

Modèle: Terra Juana

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article