Je me souviens Des jours anciens Et je pleure*

Publié le 24 Novembre 2009


Peut être ne saura-t-elle jamais à quel point le balancement de ses cheveux, lourds malgré la coupe, a pu chavirer mon coeur chaque fois qu'un mouvement brusque les mettait en mouvement. Peut être n'imagine-t-elle pas à quel point la nudité de ses épaules et la longueur de sa nuque ont pu me bouleverser. Comment j'ai humé l'odeur de sa peau fraîche avant d'oser y poser mes doigts, délicatement, inquiet du risque de rompre l'harmonie...
"Je suis venu te dire que je m'en vais et tes larmes n'y pourront rien changer comme dit si bien Verlaine " au vent mauvais"..." **
Et je me rend compte de tant de chose que je ne t'ai pas dites...

**Extrait: S. Gainsbourg
*Titre : P.Verlaine

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :