Ite missa est

Publié le 5 Août 2012

2012-08-02_162525.jpgPour un dimanche matin je trouve que ça tombe bien! Et puis un peu de latin c'est tout de même plus classe qu'une bordée de jurons, qui est, je l'avoue, l'idée première qui m'est venue en lisant les conclusions de monsieur Guéguen dont le cv paraît des plus honorable par ailleurs. Donc, pour la faire courte, ce docteur en psychologie, s'appuyant sur une étude de 2001 menée par des gens que j'imagine animés par les plus hautes qualités scientifiques, nous révèle que, outre qu'ils serviraient de "prédicteurs" de la santé et de la jeunesse, les cheveux longs seraient un indicateur du "potentiel reproducteur" de la femme. Mais oui mais oui...

Bon, dit comme ça, j'avoue, ça a tout du rapport scientifique. On pourrait même facilement parler de femelle plutot que de femme, pourquoi pas? N'empêche! Les chiffres sont là : une femme en bonne santé, jeune et cherchant à séduire A FORCEMENT les cheveux longs. Roulez jeunesse!

N'allez surtout pas croire que je cherche à contester ou à remettre en cause la bonne foi scientifique. Ce serait absurde et hors de mes moyens. Mais je trouve dommage que la Science elle même soit là pour nous replonger la tête dans le seau et maintenir en place des préjugés et des comportements d'un autre âge. Certes, les laborantins se contentent de collecter les données et d'en tirer des conclusions. La faute viendrait donc des femmes elles mêmes qui se complaisent dans ces schémas...? Comment ne le feraient-elles pas en lisant de tels rapports? Ce serpent là n'a pas finit de se mordre la queue.

 

Photo: Catherine Middleton, donc jeune -ok- en pleine santé -ok- et arborant un indicateur de potentiel reproducteur maximum!

Article de N. Guéguen

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :