Insupportable

Publié le 4 Avril 2014

Charlotte-Victoire.jpg

Je me demande ce qui m'affecte le plus, entre l'incrédulité ou la déception, lorsqu'une (jeune) femme se vante devant moi de n'attacher aucune importance à sa coupe de cheveux, considérant cela plus comme une nécessité, une sorte de corvée, que comme un plaisir ou une pièce essentielle de son bien être. C'est sans doute ma vision si particulière des femmes aux cheveux courts qui fait ça, mais j'ai du mal à supporter ce manque de considération, cette façon de se coiffer à la va-comme-j'te-pousse, de se couper les cheveux comme on se couperait les ongles, juste par hygiène.

Il y a pourtant un paradoxe ( encore! ) dans cette humeur que provoque chez moi ce comportement. Moi qui ai tant d'affection pour les "tomboys", ces "garçons manqués" qui cultivent leur part de masculin, cela devrait sembler normal que la coupe de cheveux soit traitée avec autant de dedain que le maquillage ou les robes, de soirée ou non.

C'est peut être l'excès alors qui me gène, ce trop de masculin, cette désharmonie entre andros et gyne... Faudra que j'en parle à Frida.

 

Photo: Dress Your Days With Dreams

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article