Instantanée volupté

Publié le 18 Mai 2014

Aida-par-Marcelle.jpg

Est ce qu'il y a toujours une part de hasard dans une photo? Un moment où on ne se rend compte des choses que lorsqu'on voit le résultat final?

Ou est ce que c'est toujours l'expression d'un désir, plus ou moins avoué?

 

La lumière était parfaite quand la jeune fille qui était penchée en avant jusque là s'est redressée. Naturellement alors sa chevelure s'est retrouvée plongée vers l'avant, couvrant presque son visage, dans une sorte de coupe au bol trop longue qui masquait son regard. C'est cet instant qui a été figé, celui ou l'idée de l'androgyne que suggerait le corps étroit est accentué par cette masse de cheveux, à peine assez courts, épais, éclatant mais en désordre, qui dissimule l'identité en cachant le regard...

 

L'instant d'après, dans un reflexe, elle aura secoué sa tête en arrière, d'une main habituée, naturellement replacé sa chevelure dans un ordre approximatif et l'idée ne sera plus la même. L'ambiguité androgyne sera toujours là, mais de manière plus convenue, on reconnaîtra la jeune fille aux cheveux courts, un mystère sera levé et cette masse brune n'aura plus la même volupté qui, l'espace d'une seconde à fait naitre une émotion...

 

 

Photo: Marcelle Adrianna

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article