Instant de plaisir

Publié le 26 Mai 2011

cloudnine-copie-1.jpg

C'est seulement quand elle penche ainsi sa tête vers l'avant que son cou gracile prend sa vraie dimension. Lorsque sa nuque apparaît nue dans l'écrin épais et soyeux de ses cheveux, tailés avec précision, tout au contour de cette colonne fragile qui appelle le baiser et la caresse. Lorsque sa chevelure brille sous un rai de lumière, on pourrait presque deviner la tiédeur de la peau et le parfum des lourdes mèches qui glissent comme un drapé de soie. L'instant est furtif, d'un moment à l'autre elle relévera la tête et le rideau tombera sur ses vertèbres, abritant la nuque des regards indiscrets et même nue, ce sera comme si elle venait de mettre son vêtement...

Alors, il faut profiter de l'instant, ne rien dire, ne pas bouger, à peine respirer et laisser la magie opérer... Il sera bien temps, après, d'enlacer le corps, d'embrasser la peau et de plonger dans le parfum de la chevelure.

Photo: Katherine White

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :